Calculer (et maîtriser) le coût des marchandises vendues (COGS) d’un restaurant

Calculer (et maîtriser) le coût des marchandises vendues (COGS) d’un restaurant

Le coût des ventes ou « coût des marchandises vendues » (Cost of Goods Sold, COGS) figure parmi les indicateurs financiers les plus importants pour un restaurant. Pour résumer, ils indiquent combien la production des éléments du menu coûte au restaurant. 

Le COGS est important car il est directement lié aux marges bénéficiaires, aux revenus et à la gestion des stocks. Un restaurant qui ne maîtrise pas suffisamment son COGS et ne le suit pas régulièrement peut mettre en danger sa santé financière. 

Heureusement, quelques calculs suffisent pour contrôler ces coûts. 

Cet article traite les trois thèmes suivants : 

  • Définition du coût des marchandises vendues
  • Calcul du coût des marchandises vendues d’un restaurant
  • 6 conseils pour réduire votre coût des marchandises vendues

Votre caisse enregistreuse est au coeur de votre restaurant

Créez des menus numériques et des plans de salle personnalisables, suivez vos ventes comme vos stocks et utilisez quantité d'autres fonctionnalités grâce à la plateforme de gestion intégrale Lightspeed Restaurant.

 

Définition du coût des marchandises vendues

Pour un restaurant, le coût des marchandises vendues (COGS) représente la somme des coûts de tous les ingrédients nécessaires à la préparation du menu, des garnitures jusqu’aux condiments. 

D’une manière générale, on considère qu’un restaurant consacre environ un tiers de son revenu brut au paiement du COGS. Le COGS, ainsi que les autres coûts du restaurant tels que les coûts de main-d’œuvre, les factures d’eau, d’électricité etc. et les autres frais généraux, sont soustraits du revenu brut pour déterminer le bénéfice net. 

Comme les coûts des produits alimentaires varient d’une saison à l’autre, le COGS varie de même. Le coût de production d’un même élément du menu est susceptible d’évoluer d’une semaine sur l’autre, d’un mois sur l’autre et d’une année sur l’autre, ce qui explique pourquoi il est important de l’étudier systématiquement, afin de déterminer si le prix de vente de l’élément en question permet toujours de dégager un bénéfice suffisant ou s’il est nécessaire de l’augmenter pour compenser les fluctuations du COGS. 

 

Calcul du coût des marchandises vendues d’un restaurant

Pour calculer le COGS d’un restaurant sur une période donnée (la période peut être déterminée selon différentes échelles : jour, semaine, mois ou année), les trois valeurs suivantes sont nécessaires : 

  1.  Stocks initiaux : valeur monétaire des stocks qui vous restaient de la période précédente.
  2.  Achats de stocks : valeur monétaire des achats de stock effectués pour la période étudiée.
  3.  Stocks finaux : valeur monétaire des stocks qui vous restent à la fin de l a période étudiée. 

Lorsque vous avez ces trois valeurs, vous pouvez calculer le COGS. 

Formule de calcul du coût des marchandises vendues 

Pour déterminer le COGS d’un restaurant sur une période donnée, additionnez la valeur de vos stocks initiaux et celle de vos achats de stocks, puis soustrayez la valeur de vos stocks finaux. 

Formule de calcul du coût des marchandises vendues (COGS)

(Stocks Initiaux + Achats de Stocks) – Stocks Finaux

Comprendre le coût des marchandises vendues

Imaginons que Johnny’s Burger Bar souhaite calculer son COGS du mois de février. Il lui restait 3 000 euros de stocks du mois de janvier (ses stocks initiaux, puisqu’il les utilise pour commencer la nouvelle période). Ces stocks comprenaient du bœuf haché, des boissons, des petits pains à hamburger, des garnitures et des légumes (les ingrédients requis pour préparer les plats qu’il sert). 

Durant le mois de février, il a dû se réapprovisionner et acheter 2 000 euros de stocks de produits alimentaires. Il a terminé le mois de février avec 500 euros de stocks de produits alimentaires. 

COGS = (3 000 euros + 2 000 euros) – 500 euros

COGS = 5 000 euros – 500 euros

COGS = 4 500 euros

Le coût des marchandises vendues de Johnny’s Burger Bar pour le mois de février – c’est-à-dire la somme qu’il a dépensée pour produire les boissons et la nourriture qu’il a servi à ses clients durant ce mois – était de 4 500 euros

 

6 conseils pour réduire votre coût des marchandises vendues

Plus vous réduirez votre coût des marchandises vendues, plus vous augmenterez vos marges bénéficiaires. Quel que soit le type de restaurant que vous gérez, vous avez tout intérêt à trouver des moyens de réduire votre COGS, sans sacrifier pour autant la qualité des plats ni mettre en péril la satisfaction du client.

Voici six conseils concrets et réalisables pour réduire vos coûts des marchandises vendues : 

  1.  Suivez le taux d’écoulement des différents éléments de votre menu.
  2.  Achetez en gros autant que possible.
  3.  Comparez les fournisseurs.
  4.  Réduisez les gaspillages alimentaires.
  5.  Remaniez votre menu.
  6.  Achetez des produits moins coûteux.

 

1. Suivez le taux d’écoulement des différents éléments de votre menu

Pour connaître la quantité de stock alimentaire dont vous aurez besoin, vous devez suivre minutieusement le taux d’écoulement des différents éléments de votre menu.

Consultez vos rapports de ventes et calculez les quantités d’ingrédients nécessaires pour répondre à la demande. N’achetez que ce que vous êtes sûr(e) de vendre, afin d’éviter de perdre de l’argent en COGS pour des produits qui finiraient invendus et avariés. 

Points importants à retenir : 

  • Achetez suffisamment de produits alimentaires afin de répondre à la demande des clients pour l’ensemble de votre menu. 
  • Utilisez les rapports de ventes générés par votre système de caisse pour savoir combien vous vendez de chaque élément de votre menu, puis calculez les quantités d’ingrédients nécessaires pour pouvoir répondre à la demande pour chacun d’entre eux. 

2. Achetez en gros autant que possible

Certains fournisseurs proposent des tarifs préférentiels aux restaurants qui achètent en gros. Pour des achats d’ingrédients non périssables (produits alimentaires à longue durée de conservation) ou de produits alimentaires que votre restaurant vend rapidement (produits à rotation rapide), les achats en grandes quantités permettent d’obtenir des remises sur les prix et de diminuer ainsi votre COGS. 

Prenons un exemple. Imaginons que Johnny’s Burger Bar s’approvisionne chez un fournisseur qui lui accorde une remise de 1,5 € par kilo de bœuf haché acheté. Chacun de ses burgers comporte un peu plus de cent grammes de bœuf. Chaque mois, Johnny’s Burger Bar utilise généralement 400 kilos de bœuf haché (pour produire 4 000 portions de viande). En achetant en gros, Johnny’s Burger Bar réduit son COGS de 15 centimes par burger et économise ainsi environ 600 euros par mois.

Problèmes : les achats en gros risquent de compromettre la fraîcheur des produits alimentaires et ils nécessitent un grand espace de stockage. En effet, les restaurants ne disposent pas tous d’un espace suffisant pour stocker 400 kilos de bœuf haché, et ils n’ont pas tous une rotation suffisante pour éviter que les ingrédients ne se dégradent pas. N’achetez donc que les quantités que vous êtes certain(e) de pouvoir vendre avant qu’il ne soit trop tard, afin d’éviter le gaspillage. 

Points importants à retenir : 

  • Les fournisseurs peuvent proposer des tarifs préférentiels aux restaurants qui achètent en gros. 
  • N’achetez que les produits alimentaires que vous êtes certain(e) de pouvoir vendre avant qu’ils ne se périment. 
  • Tenez compte de l’espace de stockage dont vous disposez. N’achetez que des quantités que vous serez capable de stocker correctement.

3. Comparez les fournisseurs

Lorsque vous faites appel à des fournisseurs, pensez à comparer les prix et les qualités. Il est dans votre intérêt de comparer les prix de plusieurs vendeurs. Si l’un est moins cher qu’un autre pour la même qualité, vous pouvez essayer de savoir si l’autre fournisseur serait disposé à proposer un meilleur prix. 

Imaginons que Johnny’s Burger Bar trouve un fournisseur similaire qui lui propose une remise de 1,7 € par kilo de bœuf haché acheté. Cela réduit son COGS de 17 centimes par burger et lui permet de faire une économie de 680 euros par mois – soit 80 euros de plus qu’avec son fournisseur actuel. 

Conserver de bonnes relations avec ses fournisseurs est essentiel pour toutes les entreprises, pas uniquement les restaurants. Avant de vous lancer dans une guerre des prix, réfléchissez à la valeur que vous accordez à vos fournisseurs actuels. L’objectif n’est pas de leur soutirer une remise, mais plutôt de parler des prix en toute franchise. 

Points importants à retenir : 

  • Comparez les prix de fournisseurs qui proposent les mêmes produits, pour vous assurer d’obtenir le meilleur prix possible. 
  • Durant vos négociations avec les fournisseurs, tenez aussi toujours compte de leurs propres besoins. Votre objectif est de maintenir des relations commerciales saines et financièrement intéressantes pour les deux parties.

4. Réduisez le gaspillage alimentaire

Quelle que soit la précision de vos inventaires, les gaspillages alimentaires contribuent pour beaucoup aux COGS élevés. Heureusement, il est possible d’éviter ces gaspillages. 

Si la date limite de fraîcheur de certains produits approche, par exemple, demandez à vos chefs de faire preuve de créativité pour les utiliser comme ingrédients. Plutôt que de jeter du pain qui risque de durcir, vous pouvez l’utiliser dans une soupe à l’oignon.

Points importants à retenir : 

  • Incitez vos chefs à prendre l’habitude de trouver des solutions créatives pour utiliser des produits alimentaires dont la date de péremption approche. 
  • Certaines technologies émergentes dans la restauration peuvent vous aider à réduire efficacement vos gaspillages alimentaires. 

5. Remaniez votre menu

La conception de votre menu a un impact considérable sur les commandes des clients. Du format et de la mise en page jusqu’aux couleurs et aux descriptions, tout aura un effet sur leurs choix de plats. 

La création de menu est l’art de concevoir un menu de manière stratégique et délibérée pour inciter les clients à commander des articles de menu à marge bénéficiaire élevée. Créer un menu à l’aide d’astuces et de techniques de développement spécifiques permet aux restaurants d’influencer directement l’intérêt naturel des clients pour certains articles et d’augmenter les ventes des articles de menu qui génèrent le plus de bénéfices.

Points importants à retenir : 

  • La conception du menu d’un restaurant influence indirectement les choix des clients. 
  • Pour remanier votre menu, vous pouvez utiliser des stratégies de création de menu qui ont démontré leur capacité à augmenter les ventes. 

6. Achetez des produits moins coûteux

Ceci doit être le dernier recours d’un restaurant. Si vous commencez à servir à vos clients des produits de qualité inférieure sans modifier vos prix, les clients vont s’en rendre compte et cela mettra en danger la réputation de votre restaurant. 

Pour économiser sur les produits alimentaires sans compromettre la qualité des plats, comparez plusieurs fournisseurs et assurez-vous d’obtenir les meilleurs prix possibles. Autre piste : travaillez avec différents fournisseurs pour différents produits.

Imaginons que Johnny’s Burger Bar souhaite proposer des burgers au poulet dans son menu. Les prix que pratique son fournisseur de viande actuel pour le bœuf haché sont intéressants, mais ils le sont moins pour le poulet. Pour 250 kilos de poulet, Johnny’s Burger Bar paierait 2 euro le kilo, soit un total de 500 euros. Cependant, un autre fournisseur spécialisé dans la volaille propose 250 kilos de poulet à 1 euro le kilo, soit 250 euros au total. En travaillant avec deux fournisseurs différents, l’un pour le bœuf et l’autre pour le poulet, Johnny’s Burger Bar réalise une économie de 250 euros par mois sur son COGS.

Points importants à retenir : 

  • Ne sacrifiez pas l’expérience gastronomique de vos clients en cherchant à réduire vos coûts COGS. Les clients s’en rendront compte et cela risquera de provoquer une avalanche de commentaires négatifs en ligne. 
  • Tenez toujours compte de la qualité des produits alimentaires. Bien entendu, les produits de meilleure qualité seront plus chers. Si vous achetez des ingrédients de qualité supérieure, veillez à ce que les prix de votre menu vous permettent de dégager une marge brute suffisante.

 

COGS : un équilibre fragile

Quel que soit le type de restaurant que vous gérez, il est vital pour votre rentabilité à long terme de trouver le meilleur équilibre possible entre la qualité des aliments et le coûts des marchandises vendues.

Heureusement, l’optimisation du coût des marchandises vendues n’est pas une question de hasard : vous pouvez la contrôler. Que vous décidiez de travailler avec des fournisseurs meilleur marché, d’acheter en gros pour bénéficier de tarifs préférentiels ou même d’augmenter les prix des menus pour augmenter les marges brutes sur chaque plat servi, de nombreux moyens existent pour optimiser votre COGS et accroître vos bénéfices. 

Avec quelques calculs, une planification rigoureuse et suffisamment d’attention aux détails, vous assurerez la prospérité de votre restaurant.