Tapez ci-dessus et appuyez sur la touche Entrée pour effectuer la recherche. Appuyez sur Esc pour annuler.

Restauration

Liste de matériel pour restaurant : guide d’achat complet

Liste de matériel pour restaurant : guide d’achat complet

Pour ouvrir un restaurant, les coûts de démarrage grimpent vite. En plus de la location de l’espace commercial, des licences et permis d’exploitation et des frais de marketing, le matériel professionnel de restauration est un des principaux postes à prévoir dans les frais de démarrage d’un restaurant.

En effet, vous devez doter votre personnel de salle et de cuisine des outils dont il a besoin pour faire son travail au quotidien. 

Mais quel est le matériel essentiel ?

La réponse dépend bien sûr du style de cuisine et du type de service : un restaurant fournissant un service complet n’aura pas les mêmes besoins qu’un établissement de restauration rapide vendant des burgers. Cela dit, il existe des points communs dans le matériel requis pour ces deux types de restaurant. 

Voici une liste de 21 matériels essentiels pour équiper votre restaurant, que vous proposiez un service complet ou rapide : 

  1. Four
  2. Fourneau et ventilation
  3. Robot de cuisine
  4. Mixeur batteur-mélangeur
  5. Trancheur
  6. Tables de travail et planches à découper
  7. Congélateur et réfrigérateur
  8. Equipement de sécurité
  9. Rayonnages et étagères de rangement
  10. Ustensiles et batterie de cuisine
  11. Vaisselle, couverts et accessoires de table
  12. Conteneurs et bacs de conservation
  13. Evier
  14. Ecran d’affichage cuisine
  15. Système de caisse
  16. Bain-marie ou table chaude
  17. Matériel de nettoyage
  18. Affûteuse et aiguiseur
  19. Micro-ondes
  20. Machine à glaçons
  21. Gril électrique ou à gaz

Le logiciel de caisse complet pour votre restaurant

Gérez l'ensemble de votre restaurant à partir d'un seul endroit. Proposez des livraisons, des paiements plus rapides et bien plus encore grâce au logiciel de caisse leader pour les restaurants.

1. Le four

Le four est une pièce maîtresse de votre arsenal culinaire. Le modèle dont vous aurez besoin dépend en grande partie de votre catégorie de restaurant et du type de plats que vous servez : l’équipement d’un salon de thé-traiteur est différent de celui d’un restaurant gastronomique. 

Le choix du four peut prendre du temps, il faut donc avoir en tête les éléments importants à considérer. Voici quelques critères à prendre en compte pour décider du four adapté à votre restaurant :

La taille

L’espace dont vous disposez en cuisine détermine les dimensions du four sur lequel se portera votre choix. Prendre le temps de penser l’agencement de votre cuisine professionnelle vous aidera à réaliser quel espace vous pouvez réserver au four. Autre considération importante, la quantité de nourriture que vous comptez préparer à chaque service. Vous pourrez ainsi déterminer sa capacité nécessaire.

La qualité

Le four et le fourneau sont les forces vives de votre cuisine. Choisir du matériel qui survive à l’épreuve du temps et d’un usage intensif peut donc faire la différence entre le succès et l’échec du projet. Prenez soin de passer en revue les différentes marques, de consulter des avis d’utilisateurs et de vérifier les éventuelles garanties et services après-vente compris dans l’achat. 

La fonction

Ceci dépendra principalement du type de cuisine que vous prévoyez. Décidez d’abord si vous voulez un système électrique ou au gaz. Vous pourrez alors choisir le type de four qu’il vous faut selon ce critère. Evidemment, selon que vous ouvrez une pâtisserie, un café ou un restaurant gastronomique, vos besoins seront différents. 

Types de four

Le type de four (ou de fours au pluriel !) requis dépend essentiellement de ce que vous servirez. Avant de vous lancer dans votre recherche, dressez la liste des aliments que vous envisagez de servir. Cela vous permettra de faire le tri dans les différentes options. 

Four conventionnel 

La plupart des restaurants disposent d’au moins un four professionnel standard. C’est le matériel parfait pour la cuisson des plats au four. À mettre sur la liste des incontournables pour la majorité des restaurants.  

Four à convection 

Contrairement au four standard, le four à convection est équipé d’un ventilateur qui fait circuler l’air chaud. Le four à chaleur tournante est essentiel dans les pâtisseries, par exemple. Il est parfaitement adapté à la cuisson du pain, des viennoiseries, tartes, quiches et biscuits ainsi que pour toaster, rôtir et faire sécher. 

Four mixte 

Le four mixte est un four à convection combiné à un four à vapeur. L’avantage majeur de ce type de four est sa polyvalence : il permet de rôtir, cuire à la vapeur, fumer, faire sauter, mijoter, gratiner ou griller. Quel que soit le type de cuisson, le four mixte est là pour vous !

Four à pizza

Comme son nom l’indique, il sert à cuire les pizzas mais, grâce à sa température élevée, un four à pizza réussit tout aussi bien les desserts que les pièces de boeufs.

Four convoyeur 

Vous avez sans doute déjà vu ce type de four à la sandwicherie ou la pizzeria du coin. La nourriture disposée sur un tapis transporteur passe à travers le four où elle chauffe ou cuit à un certain rythme et une certaine température. 

2. Le fourneau et la ventilation

Une fois réglée la question du four, réfléchissez aux fourneaux et à la ventilation. Le fourneau est un élément-clé de l’équipement de cuisine. Quant à la ventilation, elle est là pour assurer une circulation de l’air suffisante pour le confort de votre personnel.

Exemple de fourneau à gaz dans une cuisine

Il existe deux options pour les fourneaux : gaz ou électricité. 

Fourneaux à gaz

Ils sont reconnus pour permettre un bon contrôle de la température. Ils assurent la température désirée dès l’allumage et offrent une bien meilleure maîtrise que les fourneaux électriques. Autre avantage, ils continuent à fonctionner même en cas de coupure de courant. L’inconvénient ? Ils sont plus difficiles à nettoyer et comportent également un risque plus important d’incendie ou d’une fuite de gaz. 

Fourneaux électriques 

Ils sont réputés pour leur efficacité. Ils sont plus faciles à nettoyer et assurent une cuisson plus homogène que ceux à gaz. Le choix de l’électrique réduit aussi le risque d’incendie ou de fuite de gaz dans votre cuisine. L’ inconvénient ? Les fourneaux électriques peuvent rapidement faire monter la note d’électricité. 

La ventilation 

Les conditions de travail peuvent être inconfortables dans les cuisines professionnelles qui concentrent un personnel nombreux. Le système de ventilation régule la circulation de l’air et la température partout en cuisine, pour y maintenir un environnement de travail agréable et hygiénique. 

Cinq points sont à prendre en compte pour choisir l’appareillage de ventilation : 

  • le débit d’air volumique : il s’agit de la vitesse à laquelle l’air est déplacé dans les conduites. Une ventilation plus puissante s’impose si vous utilisez souvent le gril ou cuisinez à feu ouvert que si vous préparez des pâtes. 
  • la pression statique : elle équivaut à la résistance ou au frottement de l’air se déplaçant dans le système de ventilation. Bien régler la pression statique est essentiel pour que l’air circule correctement sans déperdition d’énergie.
  • la performance énergétique : trouver la puissance optimale du ventilateur est crucial pour l’efficacité énergétique. Si la puissance du ventilateur est trop faible, il s’usera rapidement. Si elle est trop élevée, vous risquez le gaspillage d’énergie. 
  • la taille : réfléchissez à la taille de la cuisine et à l’espace dont vous disposez pour poser un système de ventilation. La position du ventilateur sera probablement déterminée par la place disponible ou les normes de sécurité incendie. Le plan d’aménagement de votre cuisine professionnelle doit impérativement en tenir compte. 
  • le bruit : les ventilateurs peuvent être bruyants et amener le niveau sonore de la cuisine à un niveau problématique. L’unité de mesure sonore des ventilateurs est le sone. Le bruit produit par un ventilateur de cuisine professionnel doit se situer entre 7 et 21 sones. Le niveau sonore doit entrer en ligne de compte dans le choix du système de ventilation. Votre brigade de cuisine vous en remerciera. 

3. Les robots de cuisine

Un robot culinaire est un appareil ménager servant à hacher, émincer, découper, trancher, râper, moudre et réduire en purée différents aliments. Il existe bien des types différents de robot de cuisine. Cependant, quatre types principaux sont à envisager pour votre restaurant. 

Robot à cuve

On le trouve dans la cuisine de beaucoup de particuliers. Les aliments sont collectés dans la cuve à mesure qu’ils sont coupés, râpés, hachés, etc. Le cuisinier insère les aliments verticalement et choisit le mode de découpe souhaité. Ce type de robot permet de retirer facilement la cuve pour la vider. 

Robot coupe-légumes à usage intensif

Il permet d’ajouter des aliments en continu, alors que le robot est en fonctionnement. Les aliments sont ensuite collectés dans une cuve séparée. C’est donc l’option idéale pour une cuisine professionnelle. 

Hachoirs professionnels à viande

Il s’agit de robots très puissants, entièrement en métal, capables de broyer la viande. Pas forcément indispensable dans la plupart des cuisines. 

Robot combiné

Un robot intermédiaire qui adapte le robot à cuve pour l’alimentation continue, grâce à un accessoire. 

4. Les mixeurs batteurs-mélangeurs

Si vous avez le projet de faire du pain ou de cuisiner des desserts, il est nécessaire d’investir dans un batteur-mélangeur professionnel. Choisissez votre batteur selon les volumes prévus et la fréquence d’utilisation. 

Modèles au sol

Ce sont les plus populaires dans les cuisines professionnelles. Ils sont puissants et peuvent traiter de gros volumes en peu de temps. Idéal pour les établissements prévoyant d’utiliser régulièrement un mélangeur et pour de grosses quantités. 

Mixeur plongeant

Également appelés batteur à main ou mixeur girafe, ces appareils sont tenus à la main et permettent de mixer facilement soupes et sauces, d’émulsifier, de hacher ou de mixer à vitesse élevée.

Mixeur sur socle

Il s’agit des mixeurs qu’on a l’habitude de voir dans les petites pâtisseries, les petits restaurants ou même à la maison. Parfait si les volumes sont modérés ou si vous n’avez pas beaucoup d’espace. 

Exemple de mixeur sur socle

5. Les trancheurs

Comme leur nom l’indique, ils servent à découper des tranches de viande ou de fromage. Si cet outil n’est pas indispensable partout, il est bien pratique pour les restaurants qui comptent proposer une carte de sandwiches, d’assiettes de viande froide ou de plateaux de charcuterie.  

Pour acheter votre trancheuse professionnelle, réfléchissez aux options suivantes en fonction du profil de votre restaurant : 

  • système automatique ou manuel
  • taille de la lame 
  • puissance
  • utilisation occasionnelle, régulière ou intensive

6. Les tables de travail et planches à découper 

Les tables et plans de travail, comptoirs et surfaces de découpe sont essentiels dans une cuisine de restaurant. L’équipe les utilisera constamment pour tous les types de préparation. Il vous faut donc du matériel polyvalent et durable. 

Pour les tables et plans de travail, l’acier inox est la solution. C’est un matériau robuste, où les bactéries ne s’incrustent pas et qui résistera à l’application répétée de produits de nettoyage. Votre ligne de préparation devrait intégrer des petits réfrigérateurs encastrés sous les plans de travail, pour que les aliments préparés n’attendent pas. 

Quant aux planches à découper, le plastique est la meilleure option. Contrairement au bois, il n’est pas poreux ce qui évite que des bactéries ne s’y nichent. Les planches en plastique sont plus faciles à nettoyer et passent au lave-vaisselle. Elles permettent en outre d’éviter la contamination croisée. 

Exemple de tables et plan de travail

Astuce de pro : appliquez un système de code-couleur pour indiquer le type d’aliment auquel sert chaque planche. Vous pouvez par exemple distinguer entre planches à viande et planches à légumes. 

7. Les congélateurs et réfrigérateurs

Pour conserver les produits aussi longtemps que possible et éviter tout risque d’infraction aux règlementations d’hygiène et de sécurité alimentaire, investissez dans du matériel réfrigérant de qualité. 

En premier lieu, réfléchissez à la taille et la capacité du restaurant, ensuite aux caractéristiques de l’appareil. Les armoires réfrigérées sont l’option idéale car plus facile à utiliser pour le personnel. Également pratique et hygiénique, la chambre froide séparée est une bonne solution si vous disposez d’assez d’espace et que votre restaurant nécessite de conserver des aliments en quantité. 

Ensuite, posez-vous la question du condenseur. C’est le composant qui régule la température de votre réfrigérateur ou congélateur. Vous pouvez choisir un condenseur monté sur le dessus ou sur le dessous de l’appareil. 

Un condenseur haut s’encrasse moins et ne souffle pas d’air chaud dans l’armoire réfrigérée à l’ouverture de la porte. La position basse du condenseur, en revanche, est à privilégier dans les cas où le nettoyage et l’entretien sont la préoccupation première. On les trouve souvent dans les boulangeries-pâtisseries.

Prendre le temps de choisir le meilleur réfrigérateur ou congélateur possible pour votre restaurant contribuera à la qualité de toutes vos préparations. Il faut donc placer cet équipement en tête de la liste des priorités !

8. L’équipement de sécurité

Après tout le travail préliminaire sur les licences et permis d’exploitation obligatoires, vous savez que l’hygiène et la sécurité sont la priorité absolue dans la restauration.

Pour assurer la sécurité de votre personnel et de la clientèle, équipez-vous du matériel de sécurité essentiel suivant :

  • extincteurs
  • trousses de premiers secours
  • tapis de sécurité en caoutchouc
  • panneaux « sol glissant »
  • tabliers
  • gants de cuisine résistants à la chaleur
  • lunettes ou visière de protection
  • charlottes de protection
  • caméras de surveillance

9. Les rayonnages et étagères de rangement

Toutes les cuisines ont besoin de solutions de rangement et de stockage pour les ingrédients secs et les ustensiles. Ces solutions doivent être étudiées avec soin et durables pour éviter d’avoir à les changer ou les remplacer. Choisir le bon matériel dès le départ est donc important. 

Les matériaux des étagères et racks de rangement sont variés :

  • grillage chromé
  • résine
  • métal thermolaqué
  • polymère
  • revêtement antimicrobien
  • acier inoxydable

Etagères de rangement dans une cuisine

Le choix se fera en fonction de votre budget, de l’utilisation prévue et de vos préférences personnelles.  

Au moment d’acheter des rayonnages, demandez-vous s’il est important de pouvoir les déplacer. Si c’est le cas, optez pour des rayonnages mobiles plutôt que stationnaires ou pour un mélange des deux. Cela se révèlera utile s’il vous arrive d’avoir à déplacer vos rangements. 

Veillez à disposer vos étagères d’une manière rationalisée qui permettra à votre équipe de trouver facilement et rapidement l’objet désiré. L’organisation des rangements est un aspect important de l’agencement de votre cuisine professionnelle

10. Les ustensiles et la batterie de cuisine

Personne n’a de temps à perdre à laver la cuillère à chaque fois que quelqu’un en cuisine goûte une sauce. La bonne approche pour juger des quantités d’ustensiles est de penser par service. De quoi avez-vous besoin pour effectuer un service entier sans rien avoir à laver ?  

Équipez-vous du matériel suivant en quantités amplement suffisantes : 

  • casseroles et poêles (de toutes tailles) avec couvercles
  • cuillères de cuisine et de service 
  • couteaux professionnels
  • bassines, bols et saladiers
  • fouets
  • spatules
  • louches
  • pinces
  • moules à pâtisserie
  • plaques et plats à rôtir
  • torchons
  • chiffons 

Imaginez que le lave-vaisselle est tombé en panne et qu’il n’y a plus un seul fouet de propre… Vous voyez la quantité qu’il faut.  

11. Vaisselle, couverts et accessoires de table

Tout chef qui se respecte sait qu’il faut la vaisselle et les couverts adaptés pour le dressage et le service de chaque type de plat. Vous allez devoir vous équiper de couverts, saladiers de toutes tailles et formes, ramequins, coupelles et verres. Faites le compte des différentes tailles de plats et d’assiettes qu’il vous faudra, sans oublier la casse. Préparez-vous à toutes les éventualités !

Voici les principales catégories de vaisselle et accessoires de service dont votre restaurant doit faire l’acquisition : 

Couverts et vaisselles de table

  • vaisselle : assiettes, plats, saladiers, assiettes de service et coupelles 
  • verrerie : verres à vin, à cocktails, à bière, à eau, coupes à dessert et verres spéciaux 
  • couverts : couteaux, cuillères, fourchettes, couverts de service 
  • accessoires de table : sous-assiettes, ramequins, saucières, salières et poivrières, coupes à dessert, couvre-assiette, assiettes à pain, beurriers, mugs, tasses à café et à thé et soucoupes 
  • vaisselle de présentation : paniers, vaisselle à amuse-bouche, coupelles et verrines 
  • linge de table : serviettes en tissu et nappes.

La quantité de vaisselle à acheter dépend entièrement de la taille du restaurant et du type de cuisine que vous comptez servir. 

Avant de passer commande, posez-vous les questions suivantes : 

  • Quel est votre taux de rotation des tables ? 
  • Combien de couverts le restaurant compte-t-il ?
  • Quels types de plats servez-vous ? 
  • Combien de clients attendez-vous aux jours et horaires les plus chargés ? 
  • Quels sont vos plats les plus demandés ? 
  • Quel type de vaisselle exigent-ils ? 

Toutes ces considérations vous aideront à calculer les quantités à acheter de chaque type de vaisselle, verre et couverts. 

12. Les conteneurs et bacs de conservation 

Un restaurant rentable sait limiter le gaspillage alimentaire. Pour cela, il doit disposer des contenants alimentaires appropriés et mettre en place de bonnes habitudes au sein du personnel. Les types d’ingrédients utilisés dans la préparation des plats étant divers et nombreux, il est nécessaire de prévoir un assortiment de contenants. 

Veillez à vous équiper en : 

  • bacs à légumes : ils gardent toute leur fraîcheur aux produits. 
  • bacs à ingrédients grand format : pour stocker en quantité les ingrédients secs comme la farine 
  • bocaux : ils sont utiles pour conserver les ingrédients en petite quantité comme le café et le sucre. 
  • bacs à pâte : pour conserver la pâte à pain ou à pâtisseries avant cuisson 
  • boîtes de conservation alimentaire : à avoir dans toutes les formes et tailles.

Enfin, investissez dans du ruban adhésif et des marqueurs ou dans une machine à étiquettes, utiles pour étiqueter les contenants ou indiquer la date de péremption du contenu.   

13. Les éviers

Les éviers ont trois fonctions dans un restaurant : la plonge, la préparation et le nettoyage des mains. En général, les normes d’hygiène et de sécurité imposent un standard minimum d’évier et la présence d’un lave-vaisselle professionnel. 

Voici les différents types d’évier dont vous pouvez avoir besoin : 

Multibacs

Ces éviers à plusieurs cuves sont de différentes tailles et apportent une polyvalence bienvenue en cuisine. Si vous faites ce choix, chaque bac pourra avoir un usage différent, par exemple laver les légumes ou se nettoyer les mains. 

Évier de bar

Ce type d’évier à plusieurs bacs est en général monté plus bas pour faciliter l’utilisation. Entre autres fonctions, on y vide les verres. Il est souvent équipé d’un speed-rack pour que les bar-back ou les gaspillage alimentaire aient facilement les bouteilles sous la main. 

Évier avec broyeur

Il est équipé d’un système d’élimination des déchets. Bien veiller à ce que le couvercle du broyeur soit en place sauf pendant l’utilisation.  

Évier encastré ou de comptoir

Ces éviers viennent s’ajouter à une surface existante comme un plan de travail ou un comptoir. 

Lave-mains

Comme leur nom l’indique, ces lavabos, en général plus petits, ont comme fonction principale de permettre au personnel de se laver les mains sans contaminer d’autres éviers. 

Évier de service

Ils servent au nettoyage et à l’entretien, au remplissage et au vidage des seaux et à l’essorage des serpillières. Ils peuvent être montés au sol. 

Évier mobile

Ils peuvent être avec ou sans robinet, avoir une évacuation ou se présenter sur un chariot équipé de réservoirs. Ils sont utilisés principalement pour la restauration en plein air ou ambulante.  

14. L’écran d’affichage cuisine

On le sait, ça ne chôme pas en cuisine. Annoncer les commandes à voix haute et lire ce qui est griffonné sur un bout de papier provenant des serveurs est souvent sujet à des erreurs en série, en plus de rendre votre service sous pression et d’ajouter du stress inutilement sur vos employés.

C’est ce qui fait tout l’intérêt des écrans d’affichage cuisine

Grâce à cet outil, l’équipe de cuisine consulte les commandes en temps réel, sans confusion ni malentendu. Les commandes peuvent être modifiées facilement et affichées bien en vue, pour que vos cuisiniers disposent de toute l’information nécessaire pour préparer le bon plat au bon moment. 

Un écran d’affichage cuisine comme le système Lightspeed permet un suivi des délais de préparation et d’attente et un codage par couleur pour différencier ce qui est encore en préparation ou prêt à être servi. Le personnel de salle gère ainsi efficacement les commandes et garde le contrôle des opérations pendant toute la durée du service. Avec l’écran d’affichage cuisine, plus besoin d’imprimante ni de commandes sur papier : votre restaurant est à la fois plus efficace et plus écologique. 

example écran affichage cuisine

Vous avez la certitude que l’assiette commandée arrive sur la bonne table, sans exception. 

15. Le système de caisse

Un système de caisse enregistreuse est un organe central du fonctionnement de votre restaurant. Il répond aux besoins de suivi de A à Z, des commandes et transactions à la gestion des relations client et aux rapports d’activité. 

Posez-vous les questions suivantes pour informer votre choix du système de caisse le mieux adapté à votre situation :

  • Est-il intuitif ? Un système de caisse convivial facile à prendre en main facilite la formation des équipes. L’intuitivité du système augmente la satisfaction du personnel et réduit le risque d’erreurs.
  • Est-il personnalisable ? Chaque restaurant est différent, il doit en être de même des systèmes de caisse. Trouvez un prestataire PDV prêt à travailler avec vous pour un système de caisse sur mesure.
  • Fonctionne-t-il hors ligne ? Imaginez que votre internet tombe en panne. Il vous faut un logiciel de caisse dont les fonctionnalités existent en mode hors ligne afin que le service continue sans interruption. 
  • Y a-t-il des options de gestion de relation clientèle ? Le succès de votre restaurant repose notamment sur la relation que vous créez avec vos clients. Choisissez un logiciel doté de fonctionnalités de GRC comme la création de profils client, la gestion d’offres promotionnelles et de programme de fidélité.
  • Est-il mobile ? L’excellence du service doit être facilitée par votre système de caisse. Un logiciel sur le cloud vous permet de servir vos clients là où ils se trouvent, où qu’ils soient.  
  • Peut-il gérer plusieurs établissements en même temps ? Si vous avez plusieurs restaurants ou envisagez d’ouvrir une nouvelle adresse, un système de caisse modulaire qui grandira avec vous facilitera la transition et le changement d’échelle. 
  • Des outils de reporting sont-ils proposés ? Suivre tous les chiffres de votre activité vous aide à prendre les bonnes décisions commerciales. Optez pour un système de caisse qui synthétise les données de la journée et produit des rapports sur l’activité et le personnel. 
  • Y a-t-il une assistance ? La restauration est un secteur coutumier des surprises et des imprévus. Il vous faudra un système de caisse avec assistance 24h/24 7j/7 pour vous aider quand vous en avez besoin. 

Avec Lightspeed, vous avez toutes les clés en main pour suivre les plannings du personnel, gérer les transactions, modifier les menus et créer des profils client. Avec le système de caisse idéal, vous travaillez plus efficacement et pouvez vous focaliser sur les opérations qui comptent vraiment pour votre restaurant.

Découvrez en vidéo comment Lightspeed peut répondre à vos besoins

Découvrez comment le logiciel de caisse enregistreuse Lightspeed vous permet de gérer tout votre établissement depuis une seule plateforme

16. Le bain-marie

La table chaude ou bain-marie vous permet de garder les sauces et autres préparations au chaud pendant toute la durée du service. Des bacs en métal maintiennent une température conforme aux règles d’hygiène, pendant plusieurs heures. 

17. Le matériel de nettoyage

De l’eau et du savon ne suffisent pas pour assurer la propreté d’une cuisine professionnelle. 

Faites des stocks de ces produits pour une cuisine conforme aux normes à chaque service et pendant tout le service : 

  • des brosses pour nettoyer plaques, grils et planchas
  • des serpillières
  • des éponges
  • des chiffons
  • des détergents professionnels 

 18. L’affûteuse et l’aiguiseur

Vous avez investi beaucoup d’argent dans vos ustensiles. Or, tout le monde sait que même les meilleurs couteaux ne coupent que s’ils sont bien aiguisés. Pour les maintenir au meilleur de leur forme, achetez des outils à aiguiser. Il se peut qu’il vous en faille plusieurs en cuisine. Votre équipe pourra ainsi découper, trancher, détailler, ciseler et réaliser toutes les préparations qui s’imposent avec les meilleurs instruments. 

19. Le micro-ondes

Au milieu de tout le matériel nécessaire au bon fonctionnement d’un restaurant, on oublie souvent le micro-ondes. Pourtant, tous les produits ne seront sans doute pas préparés de A à Z dans votre cuisine. Vous aurez donc besoin d’un micro-ondes professionnel. 

Ils sont bien pratiques pour cuire à la vapeur, réchauffer ce qui a déjà été cuit et décongeler des produits. Bref, c’est un vrai indispensable. 

20. La machine à glaçons

Savants breuvages préparés au bar ou verre d’eau fraîche quand le client s’installe à la table, quelle que soit la configuration, vous aurez besoin d’une machine à glaçons fiable. Préférez une machine qui distribue de la glace en continu dans un bac pour que les glaçons soient à disposition en permanence. 

21. Un gril électrique ou à gaz

Comme chacun sait, le steak ou le burger parfait est cuit sur un gril. Certains sont équipés d’une plaque façon plancha pour saisir des légumes ou toaster des sandwiches.

Le critère principal sera sans doute la place. Si vous disposez d’une terrasse ouverte, vous pouvez opter pour un modèle professionnel d’extérieur. Sinon, il s’agira d’un gril de cuisine. 

Si ce mode de cuisson est important pour le style de cuisine de votre restaurant, réservez un espace pour le gril dans vos plans d’aménagement.  

Comment et où s’équiper en matériel de restauration

Le matériel de restauration est coûteux et la note grimpe vite, en particulier si vous devez acheter les grosses pièces en plus des petits ustensiles et de l’équipement de sécurité. Pour maîtriser les coûts, les propriétaires s’intéressent souvent à l’achat d’occasion plutôt que de matériel neuf. Comme dans tout achat, chaque option a ses avantages et ses inconvénients. 

Avantages du matériel de restauration d’occasion

Il y a notamment le coût moindre, en raison de la dépréciation comparable à celle d’une voiture : à peine sorti de l’entrepôt, un fourneau perd de sa valeur. Par conséquent, même s’il a été très peu utilisé, on peut faire des économies substantielles à l’achat. De plus, étant donné le taux d’échec élevé dans la restauration, on peut facilement se procurer du matériel en bon état à un prix intéressant. 

Inconvénients du matériel de restauration d’occasion

Le matériel peut avoir été abîmé, avec des conséquences après l’achat. Pas de garantie, vous êtes donc responsable. Et le choix et les stocks sont moindres dans l’offre d’occasion.  

Pour trancher entre neuf et seconde main, réfléchissez à vos priorités, sans oublier que certains équipements (les fours) supportent mieux d’être achetés d’occasion que d’autres (les congélateurs).

Et quand vous déciderez de passer à l’action, les distributeurs en magasins et en ligne sont nombreux et variés.

Trouver l’équipement adapté à votre restaurant 

Chaque restaurant est unique et a des besoins spécifiques selon son style de cuisine et le type de clientèle recherché. En tant que propriétaire ou responsable du restaurant, gardez en tête vos besoins et vos priorités, quand vous sélectionnez le matériel pour vous lancer. 

Faire des recherches, comparez,  consultez des avis d’utilisateurs est un bon point de départ pour les pièces les plus coûteuses comme l’armoire réfrigérée et le four. Savoir à l’avance quels sont vos besoins et dresser la liste de toutes les différentes pièces et matériels vous aidera à exprimer de façon concrète vos besoins, si vous devez demander des financements ou un prêt.

N’oubliez pas, il s’agit de trouver l’équipement qui vous convient à vous et à votre restaurant. Bonnes recherches ! 

Parez votre restaurant pour l'avenir avec Lightspeed Delivery

Synchronisez votre menu avec les principaux fournisseurs de livraison et servez plus de clients

Des nouvelles qui vous concernent. Des conseils que vous pouvez appliquer.

Tout ce que vous devez savoir, directement dans votre boîte mail.

Plus sur ce sujet :
Gestion & opérations

Parcourir plus de sujets