Tapez ci-dessus et appuyez sur la touche Entrée pour effectuer la recherche. Appuyez sur Esc pour annuler.

Restauration

Jours fériés en restauration : devez-vous majorer vos prix ?

Jours fériés en restauration : devez-vous majorer vos prix ?

L’été et la saison festive approchent à grands. Après deux années de confinements et de restrictions, le secteur de l’hôtellerie et de la restauration est prêt pour un retour en force.

L’été et les vacances sont souvent les périodes les plus chargées pour l’hôtellerie et la restauration, et elles peuvent être également les plus coûteuses avec certain nombre de jours fériés.

Et si les jours fériés sont souvent synonymes d’une plus forte affluence, ils signifient de même une hausse inévitable des frais d’exploitation.

Pour équilibrer et compenser ces coûts (tels que les indemnités salariales), de nombreux établissements dans la restauration choisissent de majorer leurs prix de vente durant les jours fériés. Bien que les majorations soient courantes dans le secteur, elles peuvent laisser un goût amer dans la bouche de vos clients. Il est donc important d’évaluer l’impact d’une majoration des prix sur votre établissement, vos clients et vos résultats financiers.

Réouverture des terrasses : 16 conseils de professionnels pour préparer la saison estivale

Découvrez dans ce guide 16 conseils pour optimiser votre terrasse pour l’été et accueillir vos clients dans les meilleures conditions.

Réouverture des terrasses : 16 conseils de professionnels pour préparer la saison estivale

Majoration des prix durant les jours fériés : un rapide récapitulatif

Lorsque les employés travaillent un jour férié, ils peuvent voir leur rémunération horaire de base augmenter (même si aucune obligation légale n’impose à l’employeur de le faire).

Il peut donc s’agir d’un surcoût considérable pour le secteur de la restauration.

Naturellement, de nombreux établissements ont décidé de répercuter une partie de ces coûts sur leurs clients sous la forme d’une majoration des prix de vente pendant ces jours fériés. Contrairement aux majorations de frais sur les cartes de crédit, il n’y a aucune limite quant au montant pouvant être appliqué par un restaurant sur ces majorations de prix de ventes. Cependant, les établissements optent souvent pour un taux de 10 % à 15 % pour les jours fériés.

Si vous facturez une majoration de prix pour les jours fériés, n’oubliez pas de suivre les directives établies par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCR). Ces directives stipulent que les établissements recevant du public mettant en place ces majorations doivent clairement l’afficher sur leur menu.

Une décision à double tranchant : trouver le juste équilibre entre les coûts d’exploitation et la satisfaction du client

Les jours fériés sont souvent une arme à double tranchant pour le secteur de l’hôtellerie et de la restauration. Il est en effet fort probable que vous bénéficiez d’une augmentation de la fréquentation et des ventes, mais des coûts d’exploitation astronomiques peuvent souvent en contrebalancer les effets. De plus, de nombreux restaurants travaillant avec des marges bénéficiaires extrêmement faibles, il peut être difficile d’équilibrer les comptes lors de jours fériés.

La mise en place d’une majoration des prix durant les jours fériés peut alléger une partie du fardeau financier des restaurateurs lorsque ces derniers doivent payer des taux majorés à leur personnel. D’un autre côté, ces surtaxes peuvent susciter le mécontentement des clients et les dissuader de visiter votre établissement en raison des frais supplémentaires.

Bien que les clients n’apprécient pas une hausse des prix pour les jours fériés, les établissements du secteur de l’hôtellerie et de la restauration sont souvent pieds et poings liés car il n’est pas toujours rentable d’être ouvert un jour férié sans appliquer une majoration sur leurs prix de vente.

L’évolution du ressenti des clients

Le ressenti des clients vis-à-vis des majorations de prix a évolué ces dernières années. 64 % des personnes interrogées estiment que l’expérience client est plus importante que le prix, ce qui montre que les clients sont plus à même de s’accoutumer d’une majoration de prix si vous leur avez offert une expérience mémorable et un service impeccable.

À la suite de la pandémie, les consommateurs ont pris conscience et développé une certaine compréhension des difficultés rencontrées par les restaurateurs.

En Australie par exemple, la plateforme de commande à table Me&u a constaté que les pourboires dans les établissements à Sydney étaient 175 % plus élevés que la moyenne d’avant COVID lorsque la ville a émergé de sa période de confinement de 3 mois, soulignant que les clients étaient prêts à puiser dans leurs poches pour soutenir le secteur de la restauration.

Éduquer le client est-il la clé ?

Il est clair que les clients se sont mobilisés pour soutenir les entreprises du secteur de l’hôtellerie et de la restauration à la suite de la pandémie, et que la majorité d’entre eux compatit avec le secteur et ce qu’il a dû subir.

Il n’est nullement surprenant que ce sentiment ait imprégné l’attitude des gens envers les majorations de prix appliqués durant les jours fériés. Ils n’y voient plus une occasion pour les établissements de s’enrichir. Au contraire, les clients les considèrent tels qu’ils sont : un moyen pour les restaurateurs de couvrir leurs frais et d’offrir un service un jour où la majorité des gens ne travaillent pas.

Les clients, à présent à l’écoute et compréhensifs, sont plus disposés que jamais à soutenir les entreprises du secteur de l’hôtellerie et de la restauration, en particulier s’ils comprennent pourquoi ils doivent payer plus cher à certains moments.

Expliquer à vos clients les raisons pour lesquelles vous appliquez un supplément ou une majoration des prix pendant les jours fériés pourrait être la clé de leur acceptation. Que vous le fassiez face à face, en discutant avec vos habitués, par le biais de vos canaux marketing, ou d’une note sur votre menu, prendre le temps d’ouvrir le dialogue avec vos clients contribuera grandement à ce qu’ils acceptent les hausses des prix nécessaires.

Quelles alternatives aux majorations de prix ? 

Bien qu’appliquer une majoration pour les jours fériés soit une pratique courante pour de nombreuses entreprises du secteur de l’hôtellerie et de la restauration, il existe d’autres options si vous jugez qu’une majoration n’est pas la meilleure solution pour votre établissement.

Renoncer à cette hausse des prix

Si vous estimez qu’une majoration pendant les jour fériés va dissuader vos clients de venir dans votre établissement, vous pouvez choisir de renoncer complètement à cette surtaxe. Si cette option est la meilleure pour votre restaurant, envisagez d’intégrer des taux d’indemnisation pour le personnel dans votre tarification quotidienne pour l’année pour vous aider à couvrir les coûts d’exploitation supplémentaires afin de ne pas être pris au dépourvu.

De plus, le fait de renoncer à appliquer une majoration alors que vos concurrents eux le facturent peut également inciter plus de clients à franchir vos portes.

Changez votre menu

Servir un menu réduit ou fixe un jour férié peut être un excellent moyen de maximiser vos marges et de couvrir les coûts d’exploitation supplémentaires qui seraient normalement compensés par une majoration jour férié.

Utilisez les données de votre système de caisse pour comprendre quels sont les plats et les catégories les plus populaires et quels sont les articles les plus rentables. Une fois que vous êtes armé de ces connaissances, vous pouvez commencer à planifier votre menu de jour férié.

Par exemple, si vos hamburgers et vos pizzas sont toujours un véritable succès et ont des marges bénéficiaires élevées, proposez un menu réduit comprenant ces deux catégories ainsi que quelques plats d’accompagnement. Ou, si certains plats sont plus longs à préparer, retirez-les de votre menu afin d’améliorer l’efficacité en cuisine.

Fermez boutique

Certains jours fériés sont plus rentables que d’autres. Si tel est le cas pour votre restaurant, vous pouvez envisager de fermer vos portes les jours de moindre affluence.

Utilisez là encore les rapports de vente de votre logiciel de caisse pour évaluer votre chiffre d’affaires lors des jours fériés des années précédentes. Ces données vous aideront à comprendre quels jours fériés ont été lucratifs ou quelles heures de la journée attiraient plus de clients que d’autres. À partir de ces informations, vous pouvez décider si cela vaut la peine d’ouvrir certains jours fériés ou si vous devez réduire vos heures d’ouverture.

Majoration des prix de ventes durant les jours fériés : cela en vaut-il la peine ?

Les coûts d’exploitation étant très élevés, il peut être ardu pour les entreprises du secteur de l’hôtellerie et de la restauration de réaliser des bénéfices les jours fériés. En conséquence, de nombreux établissements optent pour une majoration des prix de ventes pendant les jours fériés pour couvrir les frais engagés. Toutefois, de nombreux restaurateurs renoncent à cette majoration et intègrent les coûts supplémentaires dans leurs prix, modifient leur menu ou ferment pour la journée.

Lorsqu’il s’agit de facturer un supplément de prix pendant les jours fériés, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse. La décision vous appartient et dépend de la manière dont vous pensez que cela profitera à votre établissement ou aura un impact sur vos clients et vos résultats.

Pour découvrir comment un logiciel de caisse comme Lightspeed Restaurant peut vous aider à y voir plus clair, contactez-nous dès maintenant ou visionnez une démo.

Guide d’achat : comment choisir un logiciel de caisse pour son restaurant ?

Découvrez dans ce guide gratuit 5 manières dont une caisse enregistreuse moderne peut contribuer au succès de votre restaurant et les fonctionnalités clés que doit comporter ce logiciel de caisse.

Guide d’achat : comment choisir un logiciel de caisse pour son restaurant ?

Des nouvelles qui vous concernent. Des conseils que vous pouvez appliquer.

Tout ce que vous devez savoir, directement dans votre boîte mail.

Plus sur ce sujet :
Gestion du menu

Parcourir plus de sujets