Tapez ci-dessus et appuyez sur la touche Entrée pour effectuer la recherche. Appuyez sur Esc pour annuler.

Restauration

5 indicateurs de performance clés pour maîtriser la gestion des recettes de son hôtel

5 indicateurs de performance clés pour maîtriser la gestion des recettes de son hôtel

Le secteur de l’hôtellerie est volatile : le montant des recettes de votre hôtel peut être affecté selon la demande, le prix de vos chambres, la saisonnalité, votre emplacement ou d’autres facteurs extérieurs que vous ne pouvez malheureusement pas contrôler (comme l’apparition d’une crise sanitaire mondiale).

Une gestion efficace des recettes des hôtels est donc primordiale pour garantir vos profits.

Pour obtenir une vue d’ensemble des différentes recettes de leur établissement, les hôteliers doivent utiliser une série d’indicateurs clés de performance (KPIs).

Dans cet article, nous vous invitons à découvrir cinq de ces indicateurs de performance qui saisissent des points de données spécifiques liés à vos recettes dans votre hôtel. 

Nous nous arrêterons sur la manière de calculer ces recettes avec des formules simples et de l’impact plus global de ces formules sur les performances financières de votre hôtel.

Voici les indicateurs clés de performance que vous couvrirons : 

Procurez-vous les outils numériques pour l’industrie hôtelière du futur

Découvrez comment fidéliser et attirer plus de clients avec des outils numériques intuitifs et faciles d'utilisation

Tarif journalier moyen (TJM)

Les tarifs des hôtels sont variables, et les prix des chambres varient souvent en fonction de la taille, des vues ou de la capacité d’accueil de l’établissement.

Les hôteliers ont recours au tarif journalier moyen, une formule de calcul des recettes qui détermine les recettes moyennes générées par  n’importe quel type de chambre pour un jour donné.

Le TJM peut varier considérablement d’un hôtel à l’autre. Il est généralement influencé par la saisonnalité, l’emplacement ou encore le marché sur lequel il opère (marché touristique ou d’affaires).

Comment calculer le taux journalier moyen ?

Pour calculer le TJM, il suffit de prendre le revenu total des chambres d’un jour donné et de le diviser par le nombre de chambres payées.

Formule Taux Journalier Moyen : Revenu total des chambres / Nombre de chambres achetées 

Calcul du taux journalier moyen

Example

Supposons qu’un hôtel dispose de 34 chambres. En une seule journée, il en vend 23 à des prix variables, ce qui lui rapporte 1990 €.

  • Taux journalier moyen = 1990 €/23
  • Taux journalier moyen = 87

En faisant un suivi régulier du tarif journalier moyen, les hôtels peuvent établir des stratégies de tarification qui couvrent les coûts d’exploitation tout en s’adaptant à l’évolution de la demande. Plus votre TJM est élevé, plus votre hôtel est rentable grâce aux chambres occupées. Il s’agit donc d’un paramètre essentiel pour assurer une gestion efficace des revenus des hôtels.

Comment augmenter le taux journalier moyen ?

  • En proposant des suppléments : l’ajout de suppléments aux réservations est une puissante façon d’inciter les clients à réserver auprès d’un hôtel. Il peut s’agir par exemple d’une séance de spa gratuite, ou d’une réduction sur les billets d’une attraction locale ou d’un événement sportif.
  • Encourager les séjours prolongés : offrir aux clients une réduction sur une nuit supplémentaire est un moyen simple mais efficace de développer le TJM et d’augmenter le taux d’occupation.
  • Le bouche à oreille : Vos invités ont apprécié leur séjour ? Encouragez-les à partager leur expérience sur les réseaux sociaux pour améliorer la réputation en ligne de l’hôtel. 

Taux d’occupation

Le taux d’occupation indique aux hôteliers la quantité d’espace disponible qui est utilisée. Il contribue à une meilleure gestion des revenus des hôtels en combinaison avec le taux journalier moyen pour calculer le revPAR (nous allons y venir un peu plus loin dans cet article).

Comment calculer le taux d’occupation ?

Le taux d’occupation est calculé en divisant le nombre total de chambres occupées par le nombre de chambres disponibles à un moment donné.

Example

Par exemple, en une seule journée, un hôtel peut vendre 23 de ses 34 chambres.

  • Taux d’occupation = 23/34
  • Taux d’occupation = 68%

Comment augmenter le taux d’occupation ?

Un taux d’occupation élevé indique que l’espace de l’hôtel est utilisé efficacement. Mais l’objectif ne doit pas toujours être d’atteindre le taux d’occupation le plus élevé possible.

Formule calcul du taux d'occupation moyen hôtel

Si les hôteliers veulent atteindre un taux d’occupation de 100 %, ils devront peut-être baisser leurs prix. Il pourrait s’avérer plus rentable de bénéficier d’un taux d’occupation légèrement inférieur, tout en maintenant votre taux journalier moyen (TJM) à un niveau élevé.

Tout comme le TJM, le taux d’occupation ne doit pas être considéré isolément. Il doit orienter votre stratégies de gestion globale des revenus de votre hôtel en combinaison avec d’autres mesures.

Revenu moyen par chambre disponible (revPAR)

Le revenu moyen par chambre disponible (revPAR) permet aux hôteliers de passer outre les détails du TJM et du taux d’occupation pour obtenir une mesure combinée unique de la performance de leurs établissements.

Formule du Revenu Moyen Par Chambre Disponible (revPAR) = 

Revenu Total par Chambre /  Nombre total de chambres disponibles ou (Taux Journalier Moyen X Taux d’occupation)

Il diffère du taux journalier moyen en ce sens qu’il indique combien d’argent un hôtel a généré par chambre disponible, au lieu de se limiter à celles qui sont occupées par les clients.Cette formule de calcul des recettes est considérée comme l’un des principaux indicateurs de performance clés (KPIs) de la gestion des recettes hôtelières.

Le revPAR représente une image plus complète de vos recettes hôtelières que le taux d’occupation ou le TJM ne pourraient le faire à eux seuls.

Par exemple, le tarif journalier moyen d’un hôtel peut être conforme aux prévisions, mais si son taux d’occupation n’est que de 40 %, il ne rapporte sans doute pas assez pour couvrir ses frais de fonctionnement. En combinant plusieurs mesures, le revPAR peut vous révéler ce genre d’éléments.

Formule du Revenu Moyen Par Chambre Disponible (revPAR)

Un revPAR élevé est généralement un indicateur de l’amélioration des TJM et du taux d’occupation de votre hôtel, ce qui vous permet d’identifier le bon prix pour générer un maximum de revenus sur une période donnée.

Comment calculer le revPAR ?

Il existe deux manières de calculer le revPAR, qui produisent toutes deux donnent le même résultat.

  1. Total des recettes des chambres/chambres disponibles
  • revPAR = 1 990 €/34
  • revPAR = 59
  1. Taux journalier moyen x Taux d’occupation
  • revPAR = 87 €×0,68
  • revPAR = 59

Comment augmenter le revPAR ?

Étant donné que votre revPAR est directement déterminé par votre TJM et votre taux d’occupation, des améliorations dans ces deux indicateurs de performance clés feront augmenter votre revPAR. Un revPAR élevé est un indicateur partiel de la bonne santé financière d’un hôtel.

Revenu par heure de siège disponible (revPASH)

Votre hôtel restaurant peut être un important facteur de revenu, qu’il provienne des clients qui y séjournent ou de ceux qui y mangent. En l’intégrant dans la stratégie de gestion des revenus d’un hôtel, vous pouvez avoir une meilleure idée des recettes globales que génère votre établissement.

Le revenu par heure de siège disponible indique les revenus qu’un restaurant hôtelier tire de chaque couvert (ou siège) de son plan de salle dans un délai donné.

Revenu Par Heure de Siège Disponible (RevPASH) = 

Revenus Totaux / Nombre de Sièges (couverts) disponibles x Heures d’ouverture

Formule du Revenu par heure de siège disponible (revPASH)

Le revPASH aide à identifier les heures les plus rentables d’un hôtel-restaurant, afin qu’il puisse tirer le maximum de valeur de ses clients.

Il peut également aider à déterminer quand le restaurant perd des revenus potentiels, et signaler la nécessité d’ajuster les prix ou les heures de service en conséquence.

Comment calculer le revPASH ?

Pour calculer le revPASH, vous devez déterminer la période de temps que vous souhaitez mesurer.

Par exemple, pour assurer le suivi des recettes du service déjeuner de votre hôtel-restaurant de quarante couverts, vous pouvez utiliser le logiciel de caisse Lightspeed Restaurant pour récupérer ces données à partir de votre back office.

Pour extraire le montant total de recettes généré par un service, suivez les étapes suivantes :

  1. Rendez-vous dans rubrique Rapports d’activité >Rapports d’activité.
  2.  Sélectionnez le laps de temps pour lequel vous souhaitez extraire ces données.
  3. Sélectionnez l’intervalle de temps pour lequel vous souhaitez un rapport, en l’occurrence l’heure du déjeuner (entre 12 et 15 heures)
  4. Visualisez vos recettes brutes et nettes pour ces heures.

Imaginons que vous avez généré un revenu net pour ce service de 6000 €.

Divisez ce chiffre par le nombre de sièges (ou couverts) multiplié par le nombre d’heures :

  • revPASH = 6000/(40×3)
  • revPHSD = 50

Dans cet exemple, le restaurant de votre hôtel a donc généré 50 euros par heure pour chaque couvert.

Comment augmenter votre revPASH ?

  • Augmenter vos prix : veillez simplement à ce que l’addition du client corresponde à la qualité de la nourriture et du service qu’il reçoit. Donnez-en pour leur argent à vos invités, et ils paieront volontiers plus cher. 
  • Prévoyer des possibilités d’upselling : non seulement l’upselling (vente incitative) aide à renouveler les stocks, mais il stimule le revPASH en augmentant le chiffre moyen de la note. Avec un système de caisse mobile comme celui de Lightspeed, vous pouvez activer l’upselling en synchronisant votre menu avec votre caisse sur iPad et en y associant les articles supplémentaires. Par exemple, si un vin blanc particulier se marie particulièrement bien avec un plat de fruits de mer, vous pouvez lier ces deux éléments du menu dans le back-end, de sorte que le logiciel rappelle aux serveurs de suggérer le vin lorsqu’un client commande ce plat.  
  • Offres et réductions : les offres et les réductions incitent les clients à manger dans votre restaurant. Si votre revPASH à l’heure du déjeuner est faible, vous pouvez offrir une réduction sur votre menu de midi pour attirer les clients pendant cette période et améliorer votre revPASH grâce à la vente incitative.

Revenu total par chambre disponible (trevPAR)

Il y a un dernier indicateur de performance clé à considérer qui rassemble tous les indicateurs clés de performance : le revenu total par chambre disponible (trevPAR).

Alors que le revPAR se concentre uniquement sur les recettes générées des chambres, le trevPAR intègre la totalité des recettes nettes de votre hôtel, y compris les revenus des chambres, du restaurant et de tout autre service offert par votre établissement.

Cet indicateur vous donne un panorama complet des revenus d’un hôtel par rapport au nombre de chambres disponibles et vous permet de mieux comprendre les revenus au-delà des simples recettes que génèrent les chambres.

Comment calculer le trevPAR ?

La formule de calcul des recettes de trevPAR est similaire à celle du revPAR. La seule différence est que nous remplaçons le revenu total des chambres par le revenu total de votre hôtel.

Calcul du Revenu total par chambre disponible (TrevPAR) 

Supposons que les recettes totales de votre hôtel pour une semaine s’élèvent à 800 000 € . Vous feriez alors le calcul suivant :

  • trevPAR = 800 000 €/32
  • trevPAR = 25 000

Le trevPAR est souvent considéré comme une mesure plus fiable des revenus que le revPAR, et ce pour des raisons évidentes. Au lieu de se concentrer simplement sur les recettes des chambres, il englobe les recettes totales d’un hôtel.

Bien que le revPAR puisse indiquer qu’un hôtel génère suffisamment de recettes pour couvrir ses frais de fonctionnement liés aux chambres, il ne montrera pas si d’autres postes de recettes couvrent leurs propres frais fixes.

Préparez votre hôtel pour le succès

Avoir une vue d’ensemble claire des performances de votre hôtel à un moment donné peut vous aider dans les décisions visant à fixer des prix compétitifs et à faire des investissements judicieux pour l’avenir.

C’est pourquoi la gestion des recettes des hôtels est si importante. Avec les bons outils et les bonnes connaissances, vous pouvez préparer votre hôtel à survivre à un avenir incertain. Vous souhaitez savoir comment Lightspeed peut vous aider ?  Parlons-en ensemble

La gestion de votre hôtel et restaurant ne font plus qu'un

La gestion de votre hôtel n'a jamais été aussi simple grâce à Lightpeed, le logiciel de gestion de restaurant d'hôtel qui s'intègre parfaitement à votre PMS.

Des nouvelles qui vous concernent. Des conseils que vous pouvez appliquer.

Tout ce que vous devez savoir, directement dans votre boîte mail.

Plus sur ce sujet :
Finance & opérations

Parcourir plus de sujets