Le Grand Café

« Payments nous a fait économiser 15 minutes par serveur, soit plus de deux heures sur une journée »

À l’approche de la saison estivale, la brasserie-restaurant le Grand Café affiche complet. Un succès qui se matérialise par un taux de remplissage en constante augmentation et un chiffre d’affaires qui devrait approcher les 1.9 millions d’euros pour cette nouvelle saison. Une histoire de famille avec à la tête du Grand Café depuis mars 2022 Jérôme Gruart, le gérant, Lalie Gruard et son frère Simon en salle et aux fourneaux un autre frère en la personne de Joseph. Décryptage du rôle stratégique joué par le logiciel de caisse Lightspeed.

Un établissement en pleine croissance

La brasserie-restaurant voit le jour en 2000 dans la station balnéaire d’Hardelot, au nord du Touquet. Jérôme Gruart rachète l’établissement en mars 2022 : sous sa houlette et celle de sa famille - tous associés- , l’établissement connaît une croissance continue avec une hausse de l’activité « de l’ordre de 15 à 20%, soit un chiffre d'affaires TTC qui devrait approcher les 1.8 - 1.9 millions d’euros cette année. »

Avec plus de 54 000 couverts lors de la première saison de reprise (de mars 2022 à février 2023) et une moyenne de 250 couverts par service, l’établissement se doit de maîtriser son service en coulisse et d’éviter les faux pas.

Une machine bien rodée, en témoigne le bond de « six places en douze mois sur le classement des restaurants situés dans la station balnéaire sur Tripadvisor. » Un succès qui s’explique par une organisation sans faille mais également par des plats généreusement garnis et par la spécialité locale : le welsh, à base de cheddar et servi traditionnellement sur une tranche de pain grillé.

Fluidité et gain de temps en service : la nécessité de faire tourner les tables rapidement

Avec une capacité d’accueil qui peut monter à 300-250 couverts par service lors de la saison estivale, l’établissement était à la recherche d’une solution de prise de commande mobile intuitive pour automatiser l’envoi des commandes en cuisine, faciliter la préparation du chef Joseph secondé par sa mère Sophie et éviter les allers-retours entre la cuisine et la salle.

De plus, avec un nombre de personnel de salle limité (« dix à quinze serveurs sur les gros services »), le temps moyen disponible par serveur est restreint : une solution d’encaissement intégrée au logiciel de caisse est alors apparue comme une évidence pour libérer du temps à Lalie Gruard, la cheffe de salle ainsi qu’à son personnel.

Enfin, avec la multitude des types de paiements encaissés et le nombre de couverts servis par jour, une gestion automatisée des rapports de paiements lors de la clôture était un avantage non négligeable pour éviter les erreurs de comptage.

Un gain de temps en service = plus de clients servis

Avec Lightspeed, l’établissement s’est doté de douze tablettes, ce qui a permis au personnel en salle de prendre et d’envoyer les commandes en cuisine de manière instantanée, en évitant les allées et venues.

Résultat: la brasserie a vu son taux de rotation des tables augmenter significativement : « on est passé d’une table qui était servie en moyenne à 1h et 09 minutes à aujourd’hui 56 minutes ce qui nous permet d’accueillir 20 % de clients en plus.»

Une accélération du service sans rogner sur l’expérience client : c’est ce que le logiciel de caisse a apporté de manière concrète au restaurant, qui a vu ses délais de préparation et d’envoi des plats raccourci tout en ayant « très peu d’erreurs de commande, ce qui est primordial lorsque vous avez 10 à 15 serveurs en salle et 8 à 9 personnes en cuisine. »

Lightspeed Payments : des encaissements simplifiés et un reporting facilité

La solution de paiement intégrée Lightspeed Payments a permis de fluidifier l’encaissement des clients et libéré du temps aux serveurs qui peuvent se recentrer sur l’expérience client : « le fait d’avoir un système d’encaissement intégré nous a fait économiser au minimum quinze minutes par serveur, soit plus de 150 minutes économisés par jour sur une équipe de 10 serveurs. »

Un gain de temps qui se répercute sur la clôture de la caisse en fin de journée: fini la collecte et le comptage manuel des tickets - avec Lightspeed, chaque transaction enregistrée sur le terminal de paiement remonte automatiquement dans le logiciel de caisse. En plus des erreurs de saisie ou de comptage évitées, le restaurateur dispose désormais d’un reporting consolidé sur ses revenus ( ticket moyen par service, pourboires, méthodes de paiement, etc).

Avec neuf TPE dans son établissement, le restaurateur fluidifie ses encaissements, gagne en agilité et réalise même des économies : « l’achat des TPE nous permet d’éviter de payer les taxes additionnelles sur chaque terminal (de l’ordre de 40 euros) : des économies bienvenues qui nous permettent de ne pas nous limiter au niveau du nombre de TPE. »

« Le système d'encaissement intégré Lightspeed Payments nous a fait économiser 15 minutes par serveur, soit plus de 150 minutes sur une journée entière sur un shift de 10 serveurs »

Une gestion des réservations simplifiée avec Zenchef et Lightspeed

Face à une clientèle qui ne désemplit pas, la brasserie fluidifie le nombre de clients par service avec la solution de réservation en ligne Zenchef. Connectée à Lightspeed, elle permet d’assigner une table automatiquement sur le plan de salle à chaque prise de réservation et permet là encore de désengorger le personnel, en particulier lors des coups de feu.

Avec 80% des réservations provenant du logiciel de réservation, le restaurateur bénéficie également de données sur les clients provenant de la plateforme de réservation : utile pour fidéliser sa clientèle !

Des projets d’avenir ambitieux

Fort de ce succès, le gérant et propriétaire du Grand Café et ses associés ont pour ambition de racheter un autre établissement et prévoient déjà d’utiliser les fonctionnalités de gestion multi-site de la caisse Lightspeed : « on aura une vue consolidée des établissements : c’est l’un des critères qui nous fait continuer avec Lightspeed. »

Qu’il s’agisse de la gestion à distance, des rapports consolidés ou de la modification instantanée du menu, la brasserie pourra gérer opérationnellement ses deux établissements de manière décentralisée, depuis un seul back-office, et éviter les déplacements chronophages.

Lightspeed, le partenaire des restaurants et brasseries