Restauration : 3 tendances tech qui perdureront post-COVID-19

Restauration : 3 tendances tech qui perdureront post-COVID-19

On l’a tous observé : la crise liée au COVID-19 a bouleversé bien des secteurs au cours de ces derniers mois. Dès le début de la crise, nous vous informions sur les bonnes alternatives à prendre pour sauver votre flux de trésorerie et mettre en place de nouvelles sources de revenus, notamment en pivotant vers un service de livraison.

Force a été pour tous les restaurateurs et détaillants de s’adapter : nouvelles règles d’hygiènes, nouveau plan de salle incluant la distanciation sociale, nouvelles façons de penser le service, l’encaissement… 

Parmi ces acclimatations, lesquelles deviendront sur le long terme, la nouvelle norme pour les restaurateurs et les consommateurs ? Quelles sont les tendances tech qui ont émergé pendant la pandémie du COVID-19 et perdureront ? Découvrons-le dans cet article.

 

I- Tendance tech : le Click & Collect

Le Click & Collect, c’est la commodité poussée à l’extrême. Le client commande son plat sur le site Internet du restaurant (depuis un ordinateur ou, plus bien plus souvent, depuis son téléphone); décide de l’heure à laquelle il souhaite que son plat soit prêt – ou, s’il souhaite être servi au plus tôt, est informé grâce à un décompte du temps que son plat mettra à être préparé -; arrive au restaurant à l’heure correspondante; est immédiatement servi et repart aussitôt pour apprécier son repas là où il le souhaite. 

Pas de file d’attente le forçant à être au contact d’autres clients, donc : si le restaurant est bien organisé, le client peut se diriger vers une zone spécialement aménagée pour le Click & Collect dès son arrivée, recevoir sa commande et quitter l’établissement en l’espace de quelques minutes à peine. Il faut donc que les plats à emporter soient prêts à être dégustés : le timing de la préparation doit être millimétré, afin que les plats chauds restent chauds et que les plats froids restent froids au moment d’être servis. 

Il est possible de proposer aux clients de payer leurs commandes sur place, mais ce n’est pas ce qu’il y a de plus efficace : le paiement en ligne offre bien plus d’avantages, surtout lorsqu’il s’agit de gagner du temps et de limiter les contacts au maximum.

Quand les processus de commande et de paiement sont entièrement et automatiquement gérés grâce à un site Internet ou une application, les opérations d’un restaurant s’en trouvent grandement facilitées. Mais ce n’est pas tout : Hugues Philipin, propriétaire de la pizzeria Chic-Alors, remarque en effet « une augmentation de la valeur du panier de 30 à 40 % quand les clients commandent en ligne et non pas par téléphone ». Comme les ventes additionnelles sont automatiquement proposées, les clients sont tout de suite incités à acheter plus – et ça marche. Mieux encore, pratiquer le Click & Collect peut permettre d’optimiser les stocks et l’organisation en cuisine. LivePepper, qui permet de mettre en place un service de Click & Collect sur le propre site web d’un restaurant, propose une fonctionnalité additionnelle : les restaurateurs peuvent choisir de programmer une heure limite pour passer commande. Exemple : pour pouvoir récupérer un plat à emporter à l’heure du déjeuner, il faut commander la veille avant 20h. Le restaurateur sait donc exactement le nombre et le type de plats à préparer – et donc la quantité de nourriture à commander pour les préparer. Mais même sans aller jusqu’à imposer une heure limite pour passer commande, le simple fait d’avoir une vue d’ensemble des commandes permet déjà de mieux organiser ses stocks. 

LivePepper, Tabesto, Menu, Tastycloud… toutes ces applications permettent de mettre en place le Click & Collect facilement et de personnaliser l’interface à l’image du restaurant pour préserver l’expérience client. Cerise sur le gâteau ? Ils peuvent s’intégrer aux caisses enregistreuses sur le cloud comme Lightspeed Restaurant, ce qui permet aux commandes de s’enregistrer directement dans le système de caisse.

Le pendant de la vente à emporter en Click & Collect est bien entendu la livraison, dont la popularité a également explosé suite à la crise du COVID-19. La plupart des restaurants mettent en place à la fois un service de Click & Collect et de livraison.

 

II- Tendance tech : le menu numérique 

Suite au déconfinement, les restaurants ont pu rouvrir leurs portes. Des mesures comme le nouveau plafond des tickets restaurant (le plafond passe de 19 à 38 euros jusqu’à la fin de l’année, et le changement ne concerne que les restaurants) ou l’envie de retourner manger dehors après des mois passés à ne pas le faire peuvent pousser les clients à choisir de s’attabler. Mais la prise de commande à l’intérieur du restaurant est elle aussi en pleine évolution : le menu numérique fait partie des nouvelles pratiques qui ont émergé avec le COVID-19, par exemple. L’idée est simple : vous visualisez la carte du restaurant directement sur votre téléphone à l’aide de QR codes, vous effectuez votre commande et payez directement votre repas, toujours depuis votre téléphone. Vous évitez ainsi les risques de contamination. Si cette nouvelle façon de commander est un peu controversée, elle reste tout de même une option sanitaire plus sûre que l’échange de menus en papier. 

Votre caisse enregistreuse est au coeur de votre restaurant

Créez des menus numériques et des plans de salle personnalisables, suivez vos ventes comme vos stocks et utilisez quantité d'autres fonctionnalités grâce à la plateforme de gestion intégrale Lightspeed Restaurant.

III – Tendance tech : la commande en « self »

Autre alternative : les bornes et iPads sur les tables. Le principe est similaire : vous laissez les clients commander par eux-mêmes, grâce à une interface informatique. En ce moment, les chaînes de fastfood comme Burger King indiquent clairement aux clients la marche à suivre pour limiter les contacts physiques : des gants jetables sont disponibles en libre-service pour pouvoir commander à la borne, le personnel s’occupe uniquement de préparer la nourriture puis de la présenter au client.

Beaucoup des logiques applicables au Click & Collect sont applicables à la commande en self : l’augmentation de la taille du panier en est un exemple criant. Laissés seuls à table devant un menu interactif leur permettant de commander dès qu’ils le souhaitent ou devant une borne qui leur propose automatiquement des achats supplémentaires, les clients sont à nouveau bien plus susceptibles de se laisser tenter et d’acheter plus.

Vu la similitude dans la logique et les effets, il n’est pas surprenant que la plupart des logiciels permettant la mise en place du Click & Collect permettent aussi la mise en place de la commande en self dans le restaurant ! C’est effectivement le cas pour LivePepper, Tabesto, Menu et Tastycloud par exemple.