Rencontrez Marty Reaume, notre nouvelle directrice des ressources humaines

Rencontrez Marty Reaume, notre nouvelle directrice des ressources humaines

À l’occasion de la Journée Internationale de la Femme, le 8 mars prochain, nous ne pouvions pas être plus fiers de vous présenter le nouveau membre de la famille Lightspeed, Marty Reaume, Directrice des Ressources Humaines. 

Marty Reaume a plus de 25 ans d’expérience en ressources humaines dans des entreprises technologiques de premier ordre en Amérique du Nord. Son curriculum vitae est impressionnant : après avoir été la Directrice des Ressources Humaines chez Netsuite pendant plus de 10 ans, elle poursuit ce poste chez Fitbit et Twilio, deux entreprises technologies innovantes connues pour mettre leurs employés et leur culture d’entreprise au premier plan.

L’arrivée de Marty chez Lightspeed est en quelque sorte un retour aux sources, la ramenant à ses racines canadiennes. Récemment nommée parmi les 50 femmes les plus puissantes dans le domaine de la technologie, notre nouvelle CPO rejoint l’entreprise à un moment clé, car nous avons pour objectif d’agrandir nos effectifs tout en maintenant intact notre engagement envers la diversité, l’innovation et la collectivité à tous les niveaux de l’entreprise. Nous avons parlé pouvoir, employés et de ce qu’il faut pour être un leader extraordinaire avec Marty.

Vous êtes l’une des femmes les plus puissantes dans le domaine de la technologie aujourd’hui. Que signifie le pouvoir pour vous ?

Le pouvoir est synonyme de confiance et d’influence. Être capable de prendre ce que vous avez appris, d’évaluer la situation et d’influencer un résultat incroyable. Cela vient en partie des relations de confiance, ainsi que de votre expérience, et les gens graviteront naturellement autour de vous en raison de cette ces deux choses, c’est ça le pouvoir. Être capable d’obtenir un très bon résultat, c’est quelque chose de puissant pour moi. 

En tant que directrice des ressources humaines, vous supervisez les gens et la culture à Lightspeed. Y a-t-il des moments mémorables où vous avez eu le sentiment d’avoir eu un impact dans la vie d’une personne ?

 Je pense que je m’efforce de mettre en place une équipe de RH forte qui ne se contente pas nécessairement de chercher des rapports ou de donner des lectures, mais qui s’intéresse à l’aspect humain des choses. J’aime avoir des gens dans mon équipe qui sont moins concentrés sur les tâches et plus intégrés dans l’entreprise.  

Vous savez qu’une équipe est vraiment « humaine et culturelle » lorsque vous vous rendez à leur bureau et que vous n’y trouvez personne. Ils sont en train de découvrir l’entreprise, de se renseigner sur ses lacunes et de trouver des solutions pour les combler, de trouver les moyens de faire avancer l’entreprise.

 

« J’aime beaucoup dire : dis-moi où tu veux grandir, dis-moi ce qui est vraiment important pour toi et travaillons à la réalisation de cet objectif. » 

 

En dehors de cela, je me suis beaucoup concentrée sur la valorisation des femmes. Je suis passionnée par l’idée d’offrir des opportunités aux femmes, de les aider à créer une voix qui leur est propre, et de les aider à construire leur marque et leur leadership en général. 

Selon vous, qu’est-ce qu’un leadership authentique ?

Je pense qu’une entreprise est seulement aussi bonne que ses dirigeants.

Le leadership authentique, c’est être un leader au service de son équipe et être là pour la guider. Établir cette relation est essentiel pour moi.

Qu’est-ce qui fait un bon leader ?

Il faut être humain et se connecter avec les gens sur ce qui les intéresse, pas sur ce qui vous intéresse. Il faut découvrir ce qui les motive, ce qui les fait sortir du lit pour se rendre au travail, encore et encore. Et quand ils ne sont plus aussi enthousiastes ? C’est à ce moment que vous devez prendre note et avoir une conversation. 

 

« Un bon leader attire et fidélise ses employés en s’intéressant vraiment aux individus, à leur parcours et à leur évolution de carrière. »

 

Quel est le meilleur conseil que vous avez reçu et qui vous a aidé à progresser dans votre carrière ?

Si vous êtes invité(e) à participer à une réunion, ne remettez pas en question vos capacités, vos pensées ou la sécurité psychologique de prise de parole. Sachez que vous devez être là. Sachez que vous devez contribuer. Sachez qu’ils s’attendent à recevoir votre opinion.

J’ai reçu ce conseil quand j’avais environ trente ans dans une pièce avec des gens où je pensais avoir été invitée par erreur. Je regardais autour de moi en me disant : « Qu’est-ce que je fais ici ? » Un coach exécutif m’a donné ce conseil après coup et m’a dit : « Marty, j’ai remarqué que tu étais confuse et hésitante, et je ne sais pas pourquoi. Réfléchis-y. Tu es dans cette pièce et on s’attend à recevoir ton opinion. » Vingt ans plus tard, aujourd’hui, j’y pense encore.

Bien sûr, c’est plus facile à dire qu’à faire. Les entreprises et les cultures sont différentes.

 

« Créer une sécurité psychologique, une culture d’inclusion et de soutien, sont des choses qui me passionnent »

 

S’il y a une sécurité psychologique, les gens vous partageront leurs pensées et leurs opinions, et c’est ce qui fait la différence « inclusive » pour une entreprise. En écoutant et en ouvrant cette conversation, vous pouvez engager la contribution et la perspective de chacun — ce qui est essentiel dans un environnement inclusif.

Suivez la conférence d’acteurs du changement le 5 mars

Le 5 mars, Marty se joindra à Asha Bakshani (SVP Finances), Isabelle Bénard (VP Product Management) et Lory Ajamian (VP Marketing) pour notre conférence en l’honneur de la Journée Internationale de la Femme.

Bienvenue à Lightspeed Marty ! Nous sommes ravis de travailler ensemble pour rendre Lightspeed encore plus inclusive, diverse et passionnante dans les années à venir. 

Lightspeed célèbre la diversité et l'inclusion

Lightspeed célèbre la diversité et l'inclusion